Bulletin électronique

Recevez les dernières nouvelles au sujet des programmes et des services de Citoyenneté et Immigration Canada, y compris des articles sur la citoyenneté, l’immigration et le multiculturalisme. Un nouveau bulletin sera publié chaque saison, soit quatre fois par année.

Inscrivez-vous ou consultez les bulletins précédents.

Dernier bulletin – Printemps 2015

Intérêt marqué à la suite du lancement d’Entrée express

Photo described below

Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander, accueille les premiers résidents permanents admis au Canada dans le cadre du nouveau système Entrée express, soit (de gauche à droite) Xin (Frank) Zhao, Yaoyao (Anita) Zheng et Emma Hughes.

Grâce au système Entrée express, lancé le Premier de l’an de cette année, Citoyenneté et Immigration Canada s’est doté d’une nouvelle façon d’ouvrir progressivement les portes du Canada aux travailleurs étrangers qualifiés et aux professionnels.

Dès le début d’avril, 6 851 candidats au titre de l’Entrée express avaient reçu une invitation à présenter une demande de résidence permanente.

Le 10 avril, un peu plus de trois mois après le lancement d’Entrée express, le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander, a accueilli les trois premiers candidats à la résidence permanente dans le cadre de l’Entrée express : Emma Hughes d’Irlande, Yaoyao (Anita) Zheng et Xin (Frank) Zhao de la Chine.

« Grâce à l’Entrée express, les candidats très qualifiés qui ont d’excellentes chances de réussite au Canada sont invités à présenter une demande de résidence permanente. Les faire venir au Canada est maintenant plus rapide et plus facile qu’auparavant », a déclaré le ministre Alexander.

Entrée express est maintenant la première étape à franchir pour immigrer au Canada de façon permanente dans le cadre du Programme des travailleurs qualifiés (fédéral), du Programme des travailleurs de métiers spécialisés (fédéral), de la catégorie de l’expérience canadienne et d’une portion du Programme des candidats des provinces.

Le nouveau système signifie également qu’il est plus probable que jamais que les immigrants aient les compétences dont les employeurs canadiens ont besoin, qu’ils possèdent de meilleures aptitudes en français ou en anglais, et qu’ils soient prêts à travailler et à contribuer à leur collectivité dès leur arrivée. Tous ces éléments, pris ensemble, signifient plus de réussites et de meilleurs résultats pour les nouveaux arrivants, les employeurs et l’ensemble du Canada.

Pour en apprendre davantage au sujet d’Entrée express, consultez notre site Web ou lisez nos Questions et réponses.

Produits connexes


Le Canada ouvre ses portes à un plus grand nombre de réfugiés iraquiens et syriens

Photo described below

Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander (à droite), et Christian Paradis, ministre du Développement international et de la Francophonie, annoncent la prochaine phase de la réponse du Canada aux crises qui ont cours en Syrie, en Iraq et dans l’ensemble du Moyen-Orient à l’occasion d’une conférence de presse à Toronto, le 7 janvier 2015.

Le 7 janvier 2015, le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada, Chris Alexander, annonçait que le Canada allait accueillir 10 000 réfugiés syriens supplémentaires et 3 000 réfugiés irakiens de plus.

Ces engagements de réinstallation supplémentaires viseront des réfugiés pris en charge par le gouvernement et des réfugiés parrainés par le secteur privé. Le Canada travaillera en collaboration avec l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et des répondants privés afin d’assurer la réinstallation de ces réfugiés au sein des collectivités canadiennes.

En tenant compte des engagements précédents du gouvernement, le Canada assurera au total la réinstallation de 11 300 réfugiés syriens. De plus, l’engagement total du Canada en ce qui a trait à la réinstallation d’Iraquiens depuis 2009 totalisera 23 000 réfugiés d’ici 2018. Le Canada a déjà assuré la réinstallation de plus de 20 000 Iraquiens. En outre, le Canada assurera la réinstallation de 5 000 réfugiés provenant de la Turquie afin d’aider à résoudre la situation du nombre grandissant de réfugiés dans la région.

Le Canada est l’un des plus importants fournisseurs d’aide humanitaire aux réfugiés syriens du monde entier. À ce jour, le Canada s’est engagé à verser plus de 680 millions de dollars en aide humanitaire et au développement, ainsi qu’en assistance à la sécurité en réponse à la crise en Syrie. Veuillez consulter la page Web Réfugiés et demandes d’asile pour en savoir plus sur les programmes de protection des réfugiés du Canada.

L’apport des athlètes canadiens souligné à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs

Photo described below

Le ministre du Multiculturalisme, Jason Kenney, présente à Rosemary Sadlier, présidente de la Société d’histoire des Noirs de l’Ontario, une affiche encadrée du Mois de l’histoire des Noirs 2015 de CIC lors d’une activité à Toronto, le 1er février. « Le fier héritage des Canadiens de race noire remonte au tout début de l’histoire du Canada », a rappelé le ministre Kenney.

Pionniers et champions de l’univers sportif se sont retrouvés à l’avant-scène en février, puisque les athlètes étaient à l’honneur, cette année, dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs.

L’année 2015 ayant été décrétée l’Année du sport au Canada, le gouvernement du Canada a profité du Mois de l’histoire des Noirs pour honorer les athlètes canadiens qui ont non seulement excellé dans leur discipline sportive, mais qui ont également fait tomber des barrières et qui sont devenus des chefs de file au sein de leur collectivité.  

« Cette année, à l’occasion de l’Année du sport au Canada et alors que Toronto s’apprête à accueillir les Jeux panaméricains de 2015, nous tenons à souligner les grandes réalisations des athlètes noirs dans l’histoire du Canada », a déclaré le ministre du Multiculturalisme, Jason Kenney, lors du lancement officiel du Mois de l’histoire des Noirs.

L’olympienne canadienne Phylicia George était présente au lancement, et a parlé de ce qui peut être accompli grâce au sport : « Peu de choses peuvent franchir les barrières linguistiques et transcender les normes culturelles comme le fait le sport. Il n’y a pas que les athlètes qui profitent des leçons que peut offrir le sport; je crois que le sport représente un fier exemple de ce que notre monde pourrait devenir si nous regardions davantage ce que nous avons en commun, plutôt que ce qui nous différencie. »

Pour en savoir plus au sujet du Mois de l’histoire des Noirs et des athlètes honorés cette année, veuillez visiter notre site Web.

Liens connexes


New Canadians take oath at citizenship ceremonies

Plus de 2 000 personnes ont créé une reproduction humaine de l’Unifolié au Centre sportif Mattamy de l’Université Ryerson le 12 février, lors des festivités du Jour du drapeau national.
Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander, chante l’Ô Canada en compagnie de nouveaux Canadiens avant le match des Raptors de la NBA à Toronto, le 11 février 2015.

Ci-dessus : Plus de 2 000 personnes ont créé une reproduction humaine de l’Unifolié au Centre sportif Mattamy de l’Université Ryerson le 12 février, lors des festivités du Jour du drapeau national.

À gauche : Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Chris Alexander, chante l’Ô Canada en compagnie de nouveaux Canadiens avant le match des Raptors de la NBA à Toronto, le 11 février 2015.

Devenir citoyen canadien, ça se fête, et c’est ce qu’ont fait plus de 100 nouveaux Canadiens à l’occasion de cérémonies de citoyenneté en février.

Le 11 février, c’est au Centre Air Canada que 34 nouveaux Canadiens ont prêté le serment de citoyenneté avant le match de la NBA opposant l’équipe locale, les Raptors de Toronto, aux Wizards de Washington.

Les nouveaux Canadiens ont été assermentés à titre de nouveaux citoyens durant une cérémonie tenue quelques heures avant le match, et ont ensuite entonné l’Ô Canada sur le terrain, avant la mise au jeu.

La cérémonie a fait l’objet d’un reportage élogieux de la part du Toronto Star (disponible en anglais seulement).

Jamaal Magloire, natif de Toronto, qui a joué pour les Raptors durant sa carrière de 12 ans dans la NBA, a souligné le lien entre le multiculturalisme canadien et la discipline du basketball.

« Le basketball, comme le Canada, ouvre des portes à des gens de toutes les ethnies », a déclaré au Toronto Star Magloire, qui est maintenant ambassadeur communautaire pour les Raptors.

Le 12 février, cent nouveaux Canadiens ont prêté le serment de citoyenneté durant une cérémonie soulignant le 50e anniversaire de l’adoption de l’Unifolié comme drapeau canadien.

Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada, Chris Alexander, faisait partie des 2 015 personnes qui ont créé une reproduction humaine de l’Unifolié lors de l’activité tenue au Centre sportif Mattamy de l’Université Ryerson, à Toronto.

Liens connexes


Le Canada commémore le 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau

Photo described below

Le ministre d’État au Multiculturalisme, Tim Uppal, s’est rendu en Pologne en janvier à l’occasion du 70e anniversaire de la libération du camp de concentration Auschwitz-Birkenau.

Le 27 janvier 1945, les soldats soviétiques libéraient les prisonniers du camp de concentration Auschwitz-Birkenau, levant le voile sur l’ampleur de la cruauté nazie et révélant au monde indigné l’inhumanité de l’Holocauste.

Du début à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, beaucoup furent témoins de la brutalité du régime d’Hitler, mais lorsque les soldats de l’Armée rouge ont atteint Auschwitz-Birkenau, tous ont été saisis par l’ampleur de la dépravation des nazis : plus d’un million de personnes, pour la plupart des Juifs, ont été exterminées dans le camp, situé en territoire polonais occupé par les nazis de 1940 à 1945.  

Pour souligner le 70e anniversaire de la libération, le ministre d’État au Multiculturalisme, Tim Uppal, s’est rendu en Pologne en janvier dernier afin de représenter le Canada à la Journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’Holocauste.  

« Le Canada est un chef de file dans la lutte mondiale contre l'antisémitisme, car il s'agit d'une tradition canadienne de défendre ce qui est juste et conforme à nos principes, a déclaré le ministre Uppal. Notre gouvernement est déterminé à aider les générations futures à comprendre les leçons de l’Holocauste pour prévenir les actes haineux et les génocides. »

Liens connexes


Aider les Canadiens francophones à s’épanouir à l’extérieur du Québec

The Canadian Francophone Experience

Le 20 mars, à l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, CIC a lancé une nouvelle vidéo présentant des immigrants francophones et leur famille qui ont choisi de vivre dans une communauté francophone à l’extérieur du Québec.

La vidéo présente quatre familles qui ont respectivement migré de la France à Labrador City (Terre-Neuve-et-Labrador), de Madagascar à Vancouver, de la Belgique à Winnipeg et de la nation ouest-africaine du Bénin à Edmundston (Nouveau-Brunswick). Elles relatent les raisons pour lesquelles elles ont immigré au Canada et la façon dont elles arrivent à conserver leur culture francophone dans des régions du pays où l’anglais prédomine.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à accroître l’immigration francophone dans les collectivités francophones en situation minoritaire afin d’aider ces collectivités partout au pays à s’épanouir et d’enrichir la dualité linguistique de notre pays.

Vous pouvez visionner la vidéo maintenant au Canada.ca/immigrationfranco et la transmettre à vos amis et vos collègues.

Liens connexes


Les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015 à Toronto – une tribune pour la promotion de la diversité canadienne

Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) joue un rôle actif dans l’une des plus grandes manifestations sportives jamais organisées au Canada, et les organisations désireuses de promouvoir le multiculturalisme d’un bout à l’autre du pays ont toujours la possibilité de faire leur part.

Cet été, le Canada accueillera à Toronto les Jeux panaméricains et parapanaméricains de 2015, qui réuniront près de 10 000 athlètes et entraîneurs des Amériques et des Caraïbes à Toronto même et dans la grande région environnante (appelée le Golden Horseshoe).

Grâce au programme de financement Inter-Action, CIC finance les groupes qui désirent aider à souligner la riche culture des Amériques et les avantages qu’elles procurent au Canada, ainsi qu’à faire connaître la diversité et le pluralisme canadiens aux athlètes et aux visiteurs durant les Jeux.

Pour savoir si votre organisation est admissible à un financement du programme Inter-Action, nous vous invitons à consulter le site Web de CIC.

Les Jeux panaméricains de Toronto auront lieu du 10 au 26 juillet 2015, et les Jeux parapanaméricains suivront, du 7 au 15 août 2015.

Liens connexes

 
Date de modification :